Le moustique tigre

En Nouvelle-Aquitaine, l’Agence régionale de santé est chargée de limiter la propagation des « maladies vectorielles à risque épidémique » : la Dengue, le Chikungunya et le Zika.

L’ARS met donc en place une surveillance du moustique tigre, vecteur potentiel de ces maladies, chaque année du 1er mai au 30 novembre (conformément au Code de la Santé Publique).

Comment s’organise la lutte contre le moustique tigre ?

Surveiller l’apparition des maladies pour éviter le risque d’épidémie

Le  dispositif prévoit d’une part une surveillance épidémiologique (de l’apparition de maladies), basée sur un système de déclaration obligatoire à l’Agence régionale de santé (ARS) des cas suspects de dengue, de chikungunya et de Zika par les médecins ou les biologistes.

 

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/system/files/2021-05/checklistmoustique.pdf

 

Télécharger l’application imoustique sur playstore et Apple